Bagan

La ville de Bagan est un site archéologique bouddhique du onzième siècle plus ou moins contemporain d’Angkor au Cambodge. Toujours en activité, ce lieu de pèlerinage reçoit encore des bouddhistes du pays entier présents dès le lever du soleil. Le site est pratiquement vide de touristes en cette basse saison. Nous sommes seuls sur les chemins, dans les temples et à l’auberge à deux pas des temples.

DSCF1490 DSCF1417

Pour éviter la chaleur étouffante et l’insolation on visite tôt le matin et en fin de journée. Ce qui frappe le plus c’est la similitude entre la couleur ocre du sol et des briques des temples qui s’accorde avec le peu de végétation verdoyante, les cactus et ces chemins de sable fin ou de terre sèche. Les allées et venues des agriculteurs avec leurs boeufs à bosse tirant les charrues en bois. Un saut dans le temps, loin très loin. Des temples innombrables, et à l’intérieur au frais, des peintures d’une finesse et d’une précision impressionnante et des statues de Bouddha colossales.

Les temples conservés à l’état initial ont parfois été restaurés à l’extrême. On peut les escalader pour apprécier la vue et les couleurs du lever et du coucher du soleil sur cet ancien royaume. À perte de vue des milliers de temples de toutes couleurs, formes, architecture que la petite carte distribuée ne répertorie pas toujours. En 1990,  c’est tout en finesse que le régime a déplacé la population et détruit les habitations entre les temples après avoir construit la ville de New Bagan à quelques kilomètres de là. En haute saison, des montgolfières survolent le site pour la modique somme de 350 dollars les vingt minutes. À coup sûr, Bagan est LE futur Angkor. La nouvelle place-to-be en Asie du Sud-Est. Heureux d’avoir pu le visiter sans la vague d’aménagements à venir pour accueillir les milliers de touristes.

DSCF1567 DSCF1544DSCF1365OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Quitter la Birmanie. Dernier soir à Mandalay, apéro sur le rooftop et une nouvelle panne de courant. Assis dans une gargote où les birmans matent HBO, on est un peu tristes, devant notre bol de nouilles shan bien gras de quitter ce superbe pays.

DSCF1599 DSCF1594